Comment réussir un investissement locatif ?

by Apr 23, 2019Actualités0 comments

Vous cherchez un moyen durable de vous constituer un patrimoine immobilier ? Avez-vous pensé à l’investissement locatif ? Nous vous donnons toutes les clés pour rentabiliser votre achat immobilier en le proposant à la location.

 

Prenez le temps de définir votre projet 

 Quel que soit le projet final, il est important de prendre le temps de bien vous renseigner sur l’état du marché actuel, des taxes à prévoir mais aussi les différents moyens de financement. Vous n’êtes plus un acheteur, vous devenez un investisseur, avec toutes les charges administratives et fiscales que cela implique. 

L’investissement locatif peut avoir plusieurs buts comme :

  • Obtenir un revenu complémentaire en louant le logement à des étudiants. Soyez donc vigilant par rapport à son emplacement géographique.
  • Louer le bien en attendant par exemple d’y passer votre retraite. Soyez donc vigilant lors de la visite en anticipant certains besoins futurs (présence d’escalier, jardin à entretenir, absence d’ascenseur…)
  • Le rénover pour en obtenir une plus-value lors d’une revente future. Choisissez alors un bien ancien nécessitant peu de travaux, dans un secteur pouvant intéresser le plus grand nombre.

Après avoir déterminé votre objectif, vous pourrez alors affiner le secteur géographique qui conviendrait. Une maison à la campagne sans transports en commun a de grandes chances de ne pas intéresser un étudiant qui cherchera plutôt à louer un studio en hypercentre pour faciliter ses déplacements. Un logement de taille moyenne aura également plus de succès puisqu’il peut aussi bien convenir à une personne seule qu’à un couple. Vous avez donc plus de chance de le louer rapidement. 

En plus du type de bien et de la surface idéale, prenez en compte son environnement selon le type de personnes à qui vous souhaitez louer. Des commerces à proximité et des transports en commun sont les critères les plus recherchés par la plupart des locataires. Renseignez-vous également sur le quartier et les projets futurs tels que la construction de nouvelles lignes de transports en commun ou encore de nouveaux établissements scolaires.

 La question des équipements présents est également à prendre en compte. Un bien meublé séduira les étudiants, les jeunes actifs ou encore les touristes qui peuvent représenter une cible intéressante selon le secteur géographique du bien. Un bien vide permettra à un couple ou une famille de se projeter plus facilement, surtout s’ils souhaitent louer le bien sur du long terme.

Si vous êtes intéressé par un bien faisant partie d’une copropriété, il faut demander au propriétaire les derniers procès-verbaux d’assemblée générale. Vous vous assurerez d’éventuels travaux supplémentaires auxquels vous n’aviez peut-être pas songé et qui pourraient avoir un impact relativement important sur le prix du bien ou sur les prestations à mettre en avant lors de vos futures locations.

Le financement, l’étape la plus importante

Une fois votre type de bien défini vient la question du financement. Gardez en tête qu’il faut prévoir environ 10% en plus du prix du bien afin de couvrir les frais de notaires et de garantie.

 Si vous disposez d’un apport personnel et une situation professionnelle stable, vous avez de grandes chances d’obtenir un financement plus facilement auprès de votre banque. Il est donc indispensable de constituer votre dossier au mieux si vous souhaitez contracter un prêt immobilier. 

Vous pouvez toutefois jouer de votre épargne pour demander un crédit sans apport en expliquant que vous souhaitez garder votre épargne comme soupape de sécurité en cas d’imprévu. La banque peut être tout à fait favorable à vous accorder un prêt sans apport : on parle de prêt immobilier à 110%. Vous pouvez d’ailleurs prétendre à ce type de prêt si vous êtes locataire et présentez un projet cohérent.

Simplifiez-vous la vie en faisant appel à un courtier immobilier comme Pretto pour profiter d’un accompagnement personnalisé pour l’obtention de la solution la plus adaptée selon votre situation.

Profitez de déductions fiscales

L’investissement locatif peut aboutir sur des déductions particulièrement intéressantes telles que :

  • La possibilité de déduire les intérêts de votre prêt de vos revenus locatifs, une façon indirecte de payer moins d’impôt !
  • Une déduction d’impôt de 12, 18 ou 21% d’après la loi Pinel par rapport au montant de votre investissement. Cela dépend toutefois de la durée sur laquelle vous vous engagez à louer votre bien, de différentes normes imposées, de la localisation de votre logement et enfin du montant du loyer.
  • Le montant des travaux peut être déduit lorsque vous louez un logement vide.

 Dans le cadre d’un logement meublé vous avez le choix parmi deux régimes d’imposition :

  • Le régime forfaitaire qui vous rend imposable sur la moitié des loyers que vous percevez.
  • Le régime réel qui vous permet de déduire les charges et amortissement de vos impôts.

 

Comme vous l’aurez compris, il existe différentes solutions pour faire baisser votre montant d’imposition tout en constituant un patrimoine immobilier à travers la location d’un logement