Homeland, le syndic de copropriété d’un nouveau genre par Le Figaro

by May 16, 2019Actualités0 comments

Homeland est un syndic de copropriété augmenté qui fournit un ensemble de solutions aux copropriétaires d’immeubles situés en région parisienne. Renaud Lerooy, un des deux cofondateurs de Homeland avec Frédéric Remeur, présente au Figaro son domaine d’activité ainsi que ses ambitions pour le futur. 

 

Homeland, c’est 150 copropriétés de 5 à 236 lots en région Île-de-France. 

Ce syndic de copropriété s’est développé depuis 2016 en s’appuyant sur trois piliers :

  • La réactivité,
  • La disponibilité,
  • Et la transparence.

En effet, les fondateurs pensent que ce sont ces trois qualités qui permettent de gérer au mieux les copropriétés. Ainsi, Homeland a mis en place des services complets et innovants :

  • Un standard téléphonique disponible 24/24 heures et 7/7 jours.
  • Leurs gestionnaires sont disponibles de 8 à 21 heures en semaine et de 10 à 18 heures les samedis.
  • Pour la transparence, les informaticiens de Homeland ont développé un extranet sur lequel les copropriétaires ont une visibilité en temps réel sur tous les aspects de la gestion des copropriétés : équipements, finance (factures, relevés bancaires), gestion événementielle, projets en cours, travaux, sinistres et litiges.

Homeland, c’est avant tout une équipe de spécialistes

L’équipe de Homeland se compose de spécialistes, notamment un gestionnaire technique du bâtiment qui peut prendre en charge les travaux les plus techniques. Un responsable juridique expérimenté en droit de la copropriété résout les contentieux et accompagne sur les litiges, les recouvrements et les sujets de droit complexes. Grâce à cette organisation et ces profils spécialisés, les projets sont traités plus rapidement. En outre, les copropriétés gérés par Homeland ont réduit de moitié leurs honoraires de syndic en 2018 suite à la désignation de Homeland.

L’application de la loi Alur au début 2016 a créé une opportunité en facilitant la mise en concurrence des syndics, en instaurant l’obligation de mettre en place un extranet de copropriété et l’ouverture d’un compte dédié à chaque copropriété ainsi que la forfaitisation des prestations dans un contrat-cadre. Enfin, Homeland se rapproche des promoteurs immobiliers afin que ceux-ci puissent l’intégrer dans leurs nouveaux projets, car son offre est également adaptée aux constructions neuves.

 

Pour consulter l’article : http://www.lefigaro.fr/economie/le-rendez-vous-des-pme/homeland-le-syndic-de-copropriete-d-un-nouveau-genre-20190514

 

Découvrez la vidéo de l’intervention de Renaud Lerooy