Actualites

L'architecture écologique

December 15, 2021

La réglementation thermique RT2020 du gouvernement et d'autres décisions l'ont prouvé : la lutte contre le réchauffement climatique et la protection de l'environnement sont devenues les principales préoccupations. Le secteur de la construction doit s'inscrire dans une démarche de développement durable. C'est la raison de l'essor de l'architecture écologique.

Mais qu'est-ce qu'un vrai bâtiment vert ? Quels sont les différents types de bâtiments verts ? Quelle matière choisir pour faire de votre maison un habitat écologique ? 

Comment pourrait-on définir l’architecture écologique ?

Le terme écologie est parfois controversé, il n'est donc pas toujours facile de définir l'architecture écologique.

C'est pourquoi nous essaierons de vous donner une définition et de vous proposer des normes reconnues par tous et qui constituent le socle commun de tout bâtiment qui adopte des méthodes de protection de l'environnement.

Une définition non officialisée

En fonction des critères de sélection, certaines personnes parleront de bâtiments durables, tandis que d'autres parleront de bâtiments verts.

Par conséquent, si un bâtiment a les trois dimensions suivantes, il peut être qualifié de bâtiment durable :

  • La dimension humaine, parce que le confort de la maison ne peut être ignoré ;
  • La dimension environnementale : Protéger l'environnement en utilisant des ressources naturelles et renouvelables, notamment des matériaux ;
  • La dimension énergétique : la consommation des bâtiments durables doit être réduite au minimum.

Les bâtiments verts vont encore plus loin, notamment en imposant une végétation.

Cependant, le dénominateur commun de tous ces concepts est de protéger l'environnement.

En fait, l'objectif principal de l'architecture écologique est de créer des bâtiments respectueux de l'environnement. C'est pourquoi les architectes qui adhèrent à cette démarche feront de leur mieux pour réduire la pollution causée par les travaux, mais aussi celle produite pendant tout le cycle de vie du bâtiment. La consommation d'énergie sera également une préoccupation considérée comme essentielle.

Quels critères définissent l’architecture écologique ?

Afin de mieux définir l'architecture écologique, bien qu'il existe certaines incohérences, ces principaux critères peuvent être utilisés pour définir les bâtiments produits par l'architecture écologique :

  • Lors de la conception du projet, l'environnement direct où se trouve le bâtiment est pris en considération pour déterminer l'orientation, la forme et la taille du bâtiment. Par exemple, l'objectif est d'optimiser les ressources pour bénéficier de la meilleure lumière naturelle pour éviter l’allumage des lumières trop tôt dans la journée ;
  • Les matériaux doivent être aussi naturels, recyclables et locaux si possible ;
  • L'équipement doit consommer le moins d'énergie possible ;
  • Les déchets doivent être strictement réduits au minimum ;
  • L'isolation du bâtiment doit être efficace en toute saison.

De plus, le bâtiment doit être solide et durable, c'est-à-dire qu'il doit pouvoir être utilisé longtemps sans se détériorer. Ainsi, la qualité de vie offerte aux occupants et le faible impact sur l'environnement ne doivent pas évoluer négativement dans le temps.

Les 3 différents bâtiments écologiques

Le bâtiment basse consommation (Le BBC)

Référentiel de la réglementation RT2012, le bâtiment BBC est très peu émetteur de gaz à effet de serre. Différents seuils sont fixés pour les bâtiments résidentiels, parmi lesquels la consommation d'énergie primaire conventionnelle doit être inférieure ou égale à 50 kWhep/m²/an.

Les principaux critères pour être accepté en tant que bâtiment basse consommation sont :

  • Une conception bioclimatique ;
  • Des performances d'isolation thermique convaincante ;
  • L'efficacité des équipements techniques.

Par conséquent, la maison BBC présente de nombreux avantages. Il réduit considérablement la consommation d'énergie, ce qui a un impact positif sur l'environnement et le budget des ménages.

L’habitat passif

La maison passive est un concept qui signifie que la consommation d'énergie au mètre carré d'un bâtiment est très faible, voire totalement compensée par les dispositifs installés.

Cette approche doit prendre en compte l'habitat global et le confort des résidents. De plus, dans les zones à climat chaud (comme le littoral méditerranéen), le choix se portera sur le confort d'été, en minimisant les coûts liés au maintien de la température à un niveau confortable (inertie du bâtiment, ventilation naturelle la nuit, etc.).

Pour être qualifiée de « passive », la maison doit fonctionner selon la logique de la sobriété énergétique. Les normes françaises n'ont pas encore défini précisément cet enjeu.

Le bâtiment à énergie positive

Un bâtiment à énergie positive (BEPOS) est un bâtiment dont le bilan énergétique global est positif, c'est-à-dire qu'il génère plus d'énergie (chaleur ou électricité) qu'il n'en consomme.

Cette différence de consommation est généralement calculée sur un an. Le calcul n'a pas tenu compte de l'énergie implicite, c'est-à-dire de l'énergie nécessaire pour produire le bâtiment et ses composants.

Pour atteindre le niveau de performance requis, les bâtiments existants doivent consommer très peu d'énergie (par exemple : bâtiments passifs). Sur cette base, le système local de production d'énergie (électricité ou chaleur) peut être relié à l'infrastructure existante pour en faire un producteur d'électricité. 

L'énergie supplémentaire peut être stockée pour une utilisation ultérieure, ou elle peut être réinjectée dans le réseau pour la revente.

Les matériaux biosourcés pour une construction écologique

Quelle que soit la définition ou le type d'éco bâtiment ou de label cible choisi, quand on parle d'éco bâtiment, on retrouve systématiquement une norme : le choix des matériaux. N'oubliez pas qu'ils doivent être naturels, recyclables et utilisés localement dès que possible.

Ces matériaux sont notamment utilisés pour réaliser des isolants biosourcés et sont appréciés pour leur faible empreinte carbone et leurs performances thermiques.

Parmi les matériaux isolants biosourcés, nous pouvons trouver :

  • Laine de mouton ;
  • Laine de chanvre ;
  • Fibre de bois ;
  • Ouate de cellulose obtenue à partir de papier ;
  • Laine de coton ;
  • Plumes de canard ;
  • Paille ;
  • Bouchon en liège ;
  • Textiles recyclés.

Comment être conseiller au mieux pour votre maison écologique ?

Vous aussi vous souhaitez bénéficier d’une maison aux aspects écologiques, mais vous ne savez pas par où commencer. À qui faire appel en premier ? Quels sont les dispositifs les plus adaptés à votre habitation ? Y a-t-il des aides de financement pour votre projet ?

Il est impératif pour un projet aussi spécifique de faire à des professionnels de la construction et des architectes spécialisés dans l’architecture écologique. Ces spécialistes qui connaissent leur sujet sur le bout des doigts sauront parfaitement vous aiguiller sur les différents choix à faire et surtout les plus adaptés à vos besoins.

Un conseil : pour choisir au mieux votre architecte, des start-ups comme Archibien vous aident à choisir celui qu’il vous faut ! Ils organisent pour vous un véritable concours sur mesures avec 3 architectes locaux. Ils ont 3 semaines pour vous proposer leur projet puis vous choisissez celui que vous préférez ! Par exemple, vous habitez sur Rennes, 3 architectes de Rennes réalisent votre projet !

Derniers articles

Demandez le meilleur,
choisissez Homeland
Demandez un devis