Questions techniques

Comment bien choisir son contrat de maintenance d'ascenseur ?

July 13, 2021

Pour vous aider dans ce choix importants, nous sommes heureux de vous partager ci-dessous les bonnes pratiques de notre pôle technique, qui accompagne et conseille toutes les copropriétés clientes d'Homeland dans la sélection de leurs contrats de prestation ainsi que dans la renégociation régulière de ces contrats.

Deux grands types de contrat s'offrent à vous

Pour bien choisir son contrat d'ascenseur, il faut tenir compte du degré d'ancienneté de votre ascenseur afin de choisir entre les contrats dits "minimaux", et les contrats dits "hauts de gamme". Nous conseillons également de vérifier le contenu du contrat avec les dispositions législatives.

Il existe deux types de contrats de maintenance qui peuvent être proposés par les prestataires :

  • Les contrats standards, appelés souvent contrat minimal.
  • Les contrats haut de gamme, appelés contrat étendu. Ils sont généralement plus cher de 25 à 30% par rapport à un contrat minimal.

Pour prendre votre décision, l'âge de votre ascenseur est un facteur important

Nous vous conseillons de choisir les contrats standards si votre ascenseur a moins de deux ans. Pourquoi ? Un appareil neuf bénéficie une fois installé de la garantie de parfait achèvement pendant la première année et de la garantie de bon fonctionnement l’année suivante, même en cas de rénovation. Les garanties légales viennent ainsi couvrir les possibles dysfonctionnements de votre ascenseur neuf pendant les deux premières années. Prendre un contrat haut de gamme reviendrait à couvrir quelque chose qui est déjà couvert par l'effet de la loi naturellement, ce serait donc une perte d'argent inutile.

Attention d'ailleurs pour les immeubles neufs aux offres qui paraissent alléchantes sur le papier de la part de l'installateur de l'ascenseur. Certains proposent parfois une gratuité sur la première année mais dans le cadre d'un contrat étendu (donc plus cher) engageant sur 3 à 5 ans. Parfois il vaut mieux payer dès la première année au juste prix, tout en se laissant la possibilité de résilier le contrat de façon plus libre sur les prochaines années, que d'obtenir une année de gratuité qui entraînera un surcoût durable sur plusieurs années et donc là aussi une perte d'argent évitable.

Pour les appareils anciens, c'est-à-dire âgés de plus de 2 ans, il est souvent plus avantageux cette fois-ci de choisir un contrat "haut de gamme". En effet, ce type de contrats prévoit les réparations et remplacement des pièces (sauf en cas d’acte de vandalisme) de votre ascenseur défectueux. En général, le prestataire s'engage à constituer un stock de pièces d’origine et à les mettre à disposition dans un délai défini dans le cadre du contrat.

Avant de conclure, certains éléments doivent impérativement être stipulés dans le contrat

Pour comparer des contrats d'ascensoristes, il est important de prendre connaissance de l'arrêté du 11 mars 1977 venant fixer un ensemble de conditions obligatoires pour les contrats d'entretiens d'ascendeurs et de monte-charge. La loi vient ainsi préciser ce qui est obligatoire dans le cas d'un contrat minimal (appelé "normal" dans l'arrêté) et dans le cas d'un entretien "haut de gamme (appelé "entier" dans l'arrêté).

Voici plusieurs éléments importants contenus dans l'arrêté que nous vous invitons à vérifier avant de signer un contrat :

  • La loi impose qu'une visite de maintenance de l’ascenseur doit être réalisée une fois toutes les 6 semaines minimum par des techniciens capables de vérifier chaque source potentielle de dysfonctionnement.
  • En cas de personne bloquée dans une cabine, le délai maximal d'intervention prévu par la loi est de 60 minutes.
  • L'obligation de remettre au propriétaire ou au syndic le cas échéant un rapport annuel d’activité.
  • La mention du délai d’intervention pour les dépannages.
  • La formule détaillée de révision des prix.
  • L’obligation d’intervenir 24 heures sur 24 en cas désincarcération des personnes bloquées dans l’ascenseur.
  • L'obligation de rappeler en annexe la liste des pièces couvertes par le contrat.

Cet encadrement du législateur est un des signes visibles de l'opacité et de la complexité régnant dans les services de maintenance d'ascenseurs. Les acteurs traditionnels du secteur sont régulièrement dénoncés pour de mauvaises pratiques ou pour une mauvaise qualité de leur services. C'est pourquoi certains nouveaux acteurs cherchent à révolutionner le secteur à l'instar d'Uptime. Cette entreprise a fait de la transparence et de la prévoyance les pierres angulaires de son service. L’entreprise propose une offre de maintenance prédictive. Grâce à sa technologie connectée à l'ascenseur, Uptime permet de gagner en fiabilité, en anticipant les dysfonctionnements, en évitant les pannes et en permettant de réparer au lieu de remplacer.

Les équipes d'Homeland accompagnent quotidiennement nos copropriétés dans la maîtrise de leurs charges et dans la renégociation de leurs contrats. A ce jour nous avons renégocié plus de 350 contrats d'ascenseurs sur l'ensemble de notre parc de copropriétés gérées, permettant de réaliser des économies allant de 10 à 50% sur ces contrats, tout en nous assurant de la conformité des contrats signés et de la qualité des prestataires que nous avons déjà pu tester par ailleurs.
Le prix est important certes mais il est surtout déterminant qu'en cas de panne, le prestataire puisse intervenir le plus rapidement possible et la meilleure façon de connaître la qualité d'intervention d'un prestataire est de l'avoir testé et approuvé préalablement sur d'autres sites.

Derniers articles

Demandez le meilleur,
choisissez Homeland
Demandez un devis