Dec 12, 2020

Que faire si mon logement n'est pas aux normes en matière d'isolation acoustique ?

Questions juridiques
La vie en copropriété
La réglementation française impose aux promoteurs de respecter une limite de décibels à ne pas dépasser dans une chambre ou un espace intérieur clos.

Quelle est la base juridique de la limitation acoustique qui s'applique dans les logements ?

Les constructions neuves sont tenues de respecter les réglementations suivantes en matière d'acoustique :

Ces textes stipulent notamment que :

L'isolement acoustique des logements contre les bruits des transports terrestres doit être au moins égal aux valeurs déterminées par arrêté préfectoral dans le département concerné, conformément à l'article L. 571-10 du code de l'environnement.

Comment se passent les mesures acoustiques ?

Les mesures acoustiques doivent être réalisées conformément au guide de mesures acoustiques de la Direction Générale de l'Aménagement, du Logement et de la Nature.

Cette réglementation tolère un écart maximum de 3 dB entre la valeur mesurée et la valeur requise, ce qui correspond à l’incertitude globale sur les mesures acoustiques. Les textes entendent par mesures acoustiques, un ensemble de mesurages :

  • émission,
  • réception,
  • bruit de fond,
  • durée de réverbération

qui permettent de calculer la valeur d'un isolement acoustique ou d'un niveau de bruit (choc ; équipement) afin de la comparer à l'exigence réglementaire imposée par les textes cités ci-dessus.

Quelle est la limite sonore autorisée dans un logement ?

La limite oscille entre 30 dB(A) et 58 dB(A), et dépend notamment de la pièce du logement concerné et du fait générateur du bruit.

Selon l'article 4 de l’arrêté du 30 juin 1999 relatif aux caractéristiques acoustiques des bâtiments d'habitation, le niveau de pression du bruit de choc perçu dans chaque pièce principale d'un logement ne doit pas dépasser 58 décibels lorsque les impacts sont produits sur le sol de locaux extérieurs.

A titre d'exemple, s'agissant de la circulation dans les couloirs de la copropriété (qui seront considérés ici comme un local d’émission du bruit par rapport à la chambre du logement qui elle sera considérée comme un local de réception), le niveau sonore limite à ne pas dépasser devra être de 58 décibels.

Selon l'article 5 du même arrêté, le niveau de pression acoustique du bruit engendré dans des conditions normales de fonctionnement par un appareil individuel de chauffage ou un appareil individuel de climatisation d'un logement ne doit pas dépasser 35 dB(A) dans les pièces principales et 50 dB(A) dans la cuisine de ce logement.

Selon l'article 6 du même arrêté, le niveau de pression acoustique du bruit engendré dans des conditions normales de fonctionnement par un équipement collectif du bâtiment, tels qu'ascenseurs, chaufferies ou sous-stations de chauffage, transformateurs, surpresseurs d'eau, vide-ordures, ne doit pas dépasser 30 dB(A) dans les pièces principales et 35 dB(A) dans les cuisines de chaque logement

A titre d'illustration, entre un ascenseur et la chambre d'un logement, la valeur limite requise est de 30 décibels mais si les valeurs limites mesurées sont de l'ordre de 33 décibels, l'installation serait tout de même conforme compte tenu de la tolérance de mesure évoquée ci-dessus.

Que faire si mon logement n'est pas aux normes en matière d'isolation acoustiques et que je souffre du bruit ?


Si vous venez d'acheter un bien dans un immeuble neuf dont vous êtes le / la premièr(e) occupant(e) et que vous subissez des nuisances sonores régulières dans votre appartement qui vous paraissent anormales, la première chose à faire est de demander à votre promoteur l'attestation de prise en compte de la réglementation acoustique.

En effet, conformément au Décret n° 2011-604 du 30 mai 2011 relatif à l'attestation de prise en compte de la réglementation acoustique à établir à l'achèvement des travaux de bâtiments d'habitation neufs, le promoteur en sa qualité de maître d'ouvrage a l’obligation de fournir une attestation de prise en compte de la réglementation acoustique au service d'urbanisme qui lui a délivré le permis de construire.

Si les niveaux dépassent les limites réglementaires, la conformité de l'ouvrage par rapport à la nouvelle réglementation acoustique n'est pas respectée et, si vous souhaitez faire valoir vos droits, vous disposez de la faculté de mobiliser la garantie isolation phonique lors de la première année suite à la réception de l'ouvrage.

La mise en jeu de cette garantie se fait par l'envoi d'un courrier recommandé au promoteur.

Les services juridiques et techniques d'Homeland sont à votre disposition pour vous conseiller et vous accompagner dans ces démarches si nécessaires.

Dans la même catégorie

Pourquoi et dans quelles circonstances faire appel à un constat d'huissier ?

Questions juridiques
La vie en copropriété

Un membre du Conseil Syndical peut-il démissionner ?

Questions techniques
La vie en copropriété

Peut-on diviser son logement sans autorisation de l'assemblée générale ?

Questions juridiques
La vie en copropriété

Est-il possible de limiter le nombre de badge, vigik ou bip parking par occupant d'une copropriété ?

Questions juridiques
La vie en copropriété

Peut-on modifier l'affectation de son lot ?

Questions juridiques
La vie en copropriété

Peut-on utiliser librement son lot de copropriété ?

Questions juridiques
La vie en copropriété

Que faire de mes encombrants ?

Questions juridiques
La vie en copropriété

Peut-on modifier l'affectation d'une partie commune ?

Questions juridiques
La vie en copropriété

Où puis-je trouver les coordonnées du conseil syndical ?

Questions juridiques
La vie en copropriété

Le syndic a-t-il le droit de me donner les coordonnées d'un voisin ?

Questions juridiques
La vie en copropriété

Pouvons-nous faire réaliser des travaux par un bénévole non-professionnel ?

Questions juridiques
La vie en copropriété

J’ai remarqué dans mon parking qu’un véhicule est garé en dehors des places réservées, est-ce au syndic d’agir ?

Questions juridiques
La vie en copropriété

J’ai remarqué un véhicule épave/ventouse dans mon parking, que dois-je faire ?

Questions juridiques
La vie en copropriété

Puis-je installer un dispositif stop park sur ma place de parking ?

Questions juridiques
La vie en copropriété

Quelqu’un occupe ma place de parking, que dois-je faire ?

Questions juridiques
La vie en copropriété

Qui décide de ce qui est interdit dans un immeuble ?

Questions juridiques
La vie en copropriété

Comment acquérir une partie commune d’une copropriété ?

Questions juridiques
La vie en copropriété

Est-ce que je peux boxer ma place de parking ?

Questions juridiques
La vie en copropriété

Que dois-je faire pour pouvoir équiper ma place de parking en copropriété d’une prise de recharge pour véhicule électrique ?

Questions juridiques
La vie en copropriété

Est-ce que je peux installer un système de vidéosurveillance dans ma copropriété ?

Questions juridiques
La vie en copropriété

Comment procéder pour changer une étiquette de boite aux lettres ?

Questions techniques
La vie en copropriété

Je constate des troubles de voisinage (nuisances sonores, olfactives...)

Questions juridiques
La vie en copropriété

Je ne trouve pas réponse à ma question

Contactez-nous et nous vous répondrons avec le sourire !
Par téléphone au 01 86 760 760 ou par email à assistance@homeland.immo

Demandez le meilleur,
choisissez Homeland
Demandez un devis